Qu’est-ce que le changement climatique ?

Publié le : 12 juillet 20238 mins de lecture

Lorsque l’on parle de changement climatique, qu’est-ce qui vous vient à l’esprit ? Il ne fait aucun doute que le sujet est complexe et qu’il offre de nombreuses possibilités d’approche. Avec le fonctionnement des industries et le développement des nations, différentes sources d’énergie sont utilisées pour que les activités de chaque secteur restent actives.

Les dérivés du pétrole, tels que l’essence et le diesel, utilisés dans les moyens de transport, les produits et divers autres secteurs économiques, en sont un exemple. Pour cette raison et bien d’autres, le changement climatique s’accélère au fil des ans.

Qu’est-ce que le changement climatique ?

Il s’agit de changements dans le modèle de comportement météorologique courant dans une région donnée. Leurs effets mettent des milliers d’années à se manifester, mais sont le plus souvent irréversibles. Le réchauffement de la planète, les variations de l’écosystème, la fonte des glaciers et les précipitations climatiques globales sont quelques-uns des changements les plus récurrents qui affectent la société. Ces changements vont entrainer notamment, dans les années qui viennent, des mouvements importants de population et peuvent mettre en péril notre sécurité alimentaire.

La Terre a déjà connu plusieurs changements climatiques. L’un des plus grands exemples est l’ère glaciaire, qui s’est déroulée il y a 60 millions d’années au cours de l’ère cénozoïque et qui a même servi de thème au film d’animation « L’âge de glace ». En fait, notre planète subit des changements climatiques naturels, mais après les progrès technologiques de la révolution industrielle, la société a accéléré les processus de production et d’exploitation des ressources naturelles, ce qui a entraîné une forte consommation de combustibles fossiles, en raison de leur rapport coût-bénéfice à l’époque.

Ce que nous avons mis longtemps à comprendre, et que des chercheurs de plusieurs pays ont mis en lumière, c’est que cette pratique effrénée et les fortes émissions de dioxyde de carbone (CO2) ont un impact négatif sur le processus de changement climatique, entraînant des problèmes tels que l’effet de serre.

Conséquences du changement climatique

Le changement climatique peut engendrer diverses conséquences, qu’elles soient immédiates, comme les inondations et les sécheresses de plus en plus sévères, ou à long terme, comme la fonte des glaces polaires et la modification du niveau des océans.

De même, le changement climatique provoque l’émergence de nouveaux événements météorologiques, comme El Niño, causé par le réchauffement des eaux de l’océan Pacifique, conséquence de l’effet de serre.

Les dommages causés par le réchauffement des mers sont également ressentis par la faune et la flore marines. A titre d’exemple, on peut citer le changement de température des océans, responsable du blanchiment des coraux, mettant en péril toute la biodiversité qui dépend de cet écosystème.

Le changement climatique dans le secteur de l’énergie et la facture d’électricité

Depuis que l’homme a découvert l’électricité, la consommation d’énergie est l’un des principaux besoins de l’être humain. Aussi indispensable que soit son utilisation, il est courant que les factures d’électricité soient adaptées chaque année, souvent en facturant des montants plus élevés.

En général, le changement climatique n’est pas en cause, mais il peut avoir une influence dans certains cas. Si un pays présente un scénario moins favorable à la production d’énergie, le coût de production peut augmenter et la facture du consommateur est également modifiée.

Par exemple, avec les changements climatiques, la recomposition des réservoirs a également changé. Tant par la diminution du volume des précipitations, que par l’augmentation des températures et le réchauffement climatique. Les réservoirs des centrales hydroélectriques étant bas, le prix de l’énergie augmente.

Que font les autorités pour améliorer la situation ?

Les impacts de l’activité humaine sur la planète et le changement climatique est l’un des agendas en évidence ces dernières décennies. L’un des principaux responsables de cette étude est le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) des Nations unies. Selon ce rapport, les événements climatiques qui se produisaient tous les siècles se produisent désormais en moyenne tous les deux ans. L’élévation du niveau des océans et la fonte des glaciers ont atteint le double de ce qu’elles étaient au 20e siècle.

Il convient de rappeler qu’en 1997 a été signé le traité de Kyoto, premier document officiel fixant des objectifs de réduction de la pollution atmosphérique. Plus tard, en 2015, dans l’Accord de Paris, plus de 147 pays, dont le Brésil, se sont engagés à adopter des mesures pour réduire les émissions de gaz nocifs dans l’atmosphère. Les deux font la différence dans la recherche de la réduction des problèmes climatiques aujourd’hui.

Ces dernières années, des progrès ont été réalisés. La Conférence des Parties (COP), une réunion annuelle dont l’objectif est de discuter des stratégies de lutte contre l’accélération du réchauffement climatique, en est un exemple. Lors de sa dernière édition, qui s’est tenue à Madrid en 2019, la COP 25 a discuté de la possibilité de fixer des objectifs plus stricts et de la nécessité pour les nations de prendre le problème au sérieux. En effet, en 2018, la concentration de gaz à effet de serre a atteint des chiffres alarmants.

Comment résoudre le problème ?

Il n’y a pas de réponse simple à cette question. Nous pouvons adopter de nouveaux comportements et chacun doit faire sa part. C’est la seule façon de collaborer efficacement pour changer ce scénario. Par conséquent, plus la société prend conscience de la nécessité de préserver l’environnement, plus les actions individuelles ont de chances de toucher un plus grand nombre de personnes.

Certaines actions de lutte contre le changement climatique mondial ont été envisagées. Le plus grand exemple est sans aucun doute l’Agenda 2030. Le plan adopté par plusieurs nations indique 17 objectifs de développement durable, les ODD, et 169 objectifs avec cet objectif.

Parmi l’un des plus grands défis rencontrés, l’ODD 7 concerne précisément l’accessibilité à l’énergie, mais pas seulement : on se préoccupe d’aligner l’accès à une source d’énergie qui ne cause pas d’impacts sur l’environnement.

C’est là que l’énergie solaire entre en jeu ! Une source d’énergie propre et renouvelable. Miser sur des programmes de sources renouvelables, tels que les parcs éoliens et les fermes solaires, est l’une des solutions les plus efficaces à long terme, tant pour la planète que pour la réduction de la valeur de la facture d’électricité. La sensibilisation de la population, afin que ces sources soient de plus en plus connues, diffusées et utilisées, est une nécessité immédiate.

Plan du site